pourquoi tant de laine ?

                                        [et si tu n'existais pas?]

Solo théâtroclownesque (ce mot n'existe pas, ne cherchez pas, héhéhé ! ), qui mènera aux rires, ou aux grincements, mais qui provoquera en tout cas quelque chose chez le spectateur.

Spectacle en

intérieur ou

extérieur

S'adapte à l'espace

proposé.

La vie c’est comme une pelote de laine ; on ne sait jamais quand elle va s’emmêler, ni quand elle va nous échapper des mains !

 

La vie de Marie-Solange lui a glissé des doigts assez tôt, trop tôt… Depuis, elle poursuit ce fil d’Ariane de laine grise et ocre, cette vie qui la précède, et elle ramasse ce qui en tombe…

 

Un portrait qui lui tient à cœur, un livre d’amour chimérique, des souvenirs d’enfance de sa campagne boueuse, une robe de dentelle blanche, un petit âne gris... Dans son sac à main, toutes les histoires d’une vie s’entassent, les petites et les grandes, les rieuses et les tendres… Toutes les histoires bondées d’une vie mal remplie…

Marie-Cécile Fourès et Luc Tallieu ont eu un "coup de foudre", et nous voilà partis tous les trois dans l’aventure de l’écriture. 

Pourquoi tant de laine ?

Ecrit par Luc Tallieu (Son site, ici)
Avec les participations de Marie-Cécile Fourés (Son book, ici) 
& Émilie Dejean
D’après un personnage créé et interprété par Émilie Dejean.

Mais aussi :

Louise Cassagne dans le rôle de l'assistante

Des photos de Fabien Ferrer , Fédérick Lejeune  et Dany Tami et une chouette conception graphique

d'Isabelle Vérot et captation/montage de Ariane Mélazzini et Clémence Sabbagh

Luc Tallieu

Dès la première minute, on sent Mlle Dupin perdue… Pourquoi ? On ne nait pas coincée… Comment en est-elle arrivée là ? Le personnage est plus qu’une caricature d’une fille qui se cache dans une armure de coton made in 1977… Le spectacle explique cela… Mais au-delà du personnage, c’est l’actrice qui donne envie d’écrire. « Les mots sans émotions ne sont qu’une suite de lettres... » Mais quand on travaille avec un clown, il faut également écrire les silences entre les mots… Emilie a le talent d’exprimer des émotions complexes avec sa voix et son corps… Qui, du coup, ne voudrait pas écrire pour elle ?

Lorsque je l’ai entendue chanter  Le petit âne gris  , j’ai craqué ! J’ai imaginé alors une Marie-Solange multiple à la fois drôle, inquiétante, émouvante, et toujours surprenante. Je l’ai baptisée "Dupin" parce que j’ai un humour très basique et que "Dupin sur les planches me fait marrer !

J’avais la chanson du petit âne gris qui me poursuivait après un exercice en cours de clown. Je l’ai reprise, le résultat était étonnant. Les gens riaient de ce personnage triste , de cette chanson triste, parce que je la chantais avec mon coeur je pense.

J’ai donc eu envie de continuer à faire vivre ce personnage. Marie-Solange fait aussi des apparitions parfois dans des festivals, des soirées diverses.

On ne me reconnait pas, et c’est grisant !

Louise Cassagne

Une rencontre via une rencontre, l'envie de partager mon savoir et mon expérience avec Emilie. Et puis l'encourager simplement.

Un dossier tricoté ici...

Marie-Cécile Fourès

Emilie Dejean

©2016 Compagnie Toupie Pôle.